6 questions pour tout savoir sur les huiles végétales

Aujourd’hui, nous sommes chaque jour plus nombreuses à nous servir des huiles végétales pour embellir notre peau et nos cheveux. Ce n’est pas sans raison qu’elles sont reconnues depuis l’antiquité comme de véritables sérums de beautés naturels. C’est à ce titre que cet article vous propose de répondre à 6 questions générales qui vous permettront  de profiter  au mieux de leurs bienfaits.
huiles_vegetales3
1. Huile végétale,  huile estérifiée,  huile minérale… Quelle est la différence ?

Ces trois substances sont effectivement toutes des corps gras. Pourtant, elles n’ont pas la même origine et c’est bien ça qui fait toute la différence :

Huile végétale : Les huiles et les beurres végétaux sont produits à partir de graines, de noyaux ou de plantes oléagineuses (fleurs, fruits,…). Ce sont donc des substances riches en ingrédients actifs et font partie de nos ingrédients naturels préférés.

Les reconnaitre sur une étiquette : shea oil , almond oil, olive oil

Huile estérifiée : Huile de synthèse produite en laboratoire par la dissociation d’une huile végétale. Les acides gras dissociés de l’huile sont ensuite liés à de la glycérine ou à de l’alcool. Les huiles estérifiées entrent dans la composition de nombreux cosmétiques labélisés « bio ». Elles sont moins riches en actif que les huiles végétales, mais sans elles, les cosmétiques bios seraient tout simplement impayables.

Les reconnaitre sur une étiquette : Caprylic Capric Triglyceride, Coco Caprylate Caprate, Oleyl Erucate, Oleyl Linoleate

Huile minérale : Ce sont des restes de produit issu du raffinage du pétrole ou de paraffine. Les plus cyniques diront qu’elles sont à ce titre d’origine naturelle (sic), sauf que voilà, leurs propriétés actives sont proches du zéro. À  long terme, leur utilisation est même contreproductive. Sans parler de leur impact sur l’environnement… Présentes dans de nombreux cosmétiques dits classiques, les huiles minérales sont totalement indésirables en cosmétique naturelle.

Les reconnaitre sur une étiquette : minéral oil, paraffinum liquidum, petrotalum

 

2. D’où viennent les vertus des huiles végétales?

Le secret des huiles végétales réside dans leurs compositions riches en vitamines, en acides gras et en actifs végétaux. Chaque huile végétale est unique, car elle renferme une teneur différente de chacune de ces substances.

La liste des actions exercées par les huiles végétales est longue, elles peuvent être adoucissantes, émollientes, nourrissantes, équilibrantes, structurantes, revitalisantes…

Retenons qu’elles laissent sur la peau et le cheveu un film protecteur contre les  agressions extérieures et qu’elles préservent leurs  l’hydratation.

 

3. Comment choisir une huile végétale de qualité ?

Pour profiter de tous les bienfaits que les huiles végétales ont à offrir, il n’y a qu’un seul mot d’ordre : « qualité ! »

Pour cela, il faut veiller à ce qu’elle soit une huile vierge de première pression à froid. Cette mention doit obligatoirement être indiquée sur l’emballage.

Les huiles produites par pression mécanique à froid, contrairement aux huiles raffinées, gardent leurs principales substances actives. Utiliser une huile raffinée en cosmétique revient tout bonnement à utiliser de l’huile de friture. Ce qui est évidemment totalement inefficace !

Opter pour une huile biologique, c’est  veiller également à ce que l’huile soit produite à partir d’un végétal qui n’aurait pas subi de traitement  chimique (insecticides, herbicides, fertilisant) nuisible pour l’organisme et pour l’environnement.

 

4. Comment les utiliser ?

Hormis le fait de les intégrer dans la préparation d’un cosmétique, elles peuvent être utilisées seules ou en synergie avec d’autres ingrédients. On peut s’en servir comme huile de massage, huile démaquillante, bain capillaire, en sérum, ou encore comme base aux huiles essentielles ou aux macérât huileux. Avec toutes ces possibilités, les huiles végétales sont des ingrédients presque incontournables à la cosmétique « fait maison ».

 

5. Comment conserver les huiles végétales ?

Les huiles végétales se conservent :

– au frais, le meilleur endroit étant encore le frigo

– à l’abri de la lumière

– à l’abri de la chaleur

Lorsqu’elles sont placées dans le réfrigérateur, il arrive que certaines huiles se solidifient. Le meilleur moyen pour qu’elles se liquéfient à nouveau, est de les laisser réchauffer à température ambiante.

Si après un petit temps vous voulez savoir si votre huile a ranci, il suffit de la sentir. Si l’odeur qui s’en dégage est désagréable et un peu forte, cela signifie que votre huile est bonne pour la poubelle !

 

6. Hummm… Et les huiles essentielles dans tout ça ?

Les huiles essentielles ne sont pas des substances huileuses, mais des extraits de plantes concentrés. Elles doivent donc être utilisées avec prudence ! Les huiles essentielles ne sont pas des corps gras à proprement parler, mais comme elles ne sont pas solubles dans l’eau, on les désigne également par le terme « huile ». Comme c’est un ingrédient phare de la cosmétique naturelle, nous y reviendrons plus en détail dans un prochain article.

Lien Permanent pour cet article : http://www.naturalbynoelly.com/6-questions-pour-tout-savoir-sur-les-huiles-vegetales/

(2 commentaires)

  1. hi noelly,

    comme promis, voici un petit mot from paris. je viens de lire ton post sur les huiles végétales, c’est très
    bien fait et bien documenté. Je reviendrais. bonne continuation

    1. Merci pour tes encouragements! J’espère que les prochains articles te plairont tout autant!
      À bientôt 🙂

Laisser un commentaire